27/10/2003

Le vampire d'Ecosse

C’était un matin de printemps en l’an 2003,que j’ai écouté pour la toute première fois cette histoire que depuis longtemps, était si connue, être aussi bien raconté, malgré l’accent anglo-saxon de celui qui racontait lors d’une tempête dans un pub écossais en France.

Si bien, que j’en tremblais de tous mes membres.

Cette histoire, qui racontait les exploits de ce prince de la nuit, qui hypnotisait les gentes dames, avant de leur extraire tout leur sang.

Ce vampire, qui d’après la légende aurait habité en l’an 1842, en Ecosse, qui du fait de seulement oser prononcer son nom faisait trembler tout le peuple.

On effet, plusieurs meurtres inexpliqués ont été commis, mais ceci dit, il avait trois choses, qui la garde du royaume d’Ecosse, ne pouvait pas expliquer qu’était donc premièrement, toutes les victimes, étaient de sexe féminin, bien sur, à cette époque, les mentalités étaient si différentes des nôtres, enfin je veux dire, que cela arrivait si souvent, mais qu’on général on pouvait voir dans leur visage, la peur envers leur agresseur.

Alors que celles la, et donc pour la deuxième chose inexplicable laissait entrevoir, que les victimes n’avaient pas souffert, car leurs visages étaient d’une telle sérénité et d’une telle beauté, malgré la blancheur de leur peau, comme si les victimes ne se rendait pas compte de ce qui allait leur arriver.

Et troisièmement, sur leur cou on pouvait remarquer deux petits trous, faits sûrement avec des dents, des dents tellement aiguisés qu’elles n’ont pas eu du mal à percer les veines pour boire tout le sang de ces victimes.

Au début, on ne prêtait pas beaucoup d’attention, mais ensuite on commença, à soupçonner le Conte qui habitait dans le château, tout en haut de la montagne.

Mais avant de continuer l’histoire, telle qu’elle m’a été racontée, je vais vous décrire cet homme qui se nommait le Conte Dracula.

Homme de grande taille, une peau très blanchâtre, toujours habillé en noir, avec une chemise blanche en soie, on pouvait aussi remarquer une rose rouge sortant de l’intérieur de la poche de sa chemise, il avait aussi une cape et était toujours muni de son chapeau et de sa canne avec la pommette en forme de tête de dragon.

Pour ainsi dire, qu’il avait tout à fait l’air d’un gentlemen, ce qui à vrai dire c’était assez le cas, en dehors du fait que c’était un homme assez discret et mystérieux .

Concernant son âge, on ne pouvait pas trop le savoir, car tantôt il faisait jeune et pour on ne sait quel raison, tantôt il faisait très vieux et comme s’il était malade, que du coup, lorsque les rares fois qu’il faisait honneur de sa présence, il nous quittait on s’excusant.

Voilà donc la description du Conte Dracula, mais ceci fait je continue à vous raconter cette histoire qu’on m’a raconté il y a une heure, pendant que je buvais mon vers de bourbon.

Donc, comme je vous disais, le petit village commençait à soupçonner le Conte d’avoir lui-même tuer ces victimes, donc ils ont commencé à former un groupe pour aller chasser ce vampire sanguinaire.

Dans ce groupe on pouvait compter, des paysans, quelques gardiens et un prêtre, les paysans étaient munis de pelles, de fourches et de flambeaux, les gardiens eux étaient munis d’armes à feux et d’épées, le prêtre quant à lui était muni d’une bible, d’une croix et aussi bizarre que ça puisse l’être d’un pieux en bois.

Et c’est ainsi qu’une nuit de printemps, comme celle ci, on pouvait apercevoir pleins de lumières, tout le long du chemin vers le château.

Arrivé au château, les paysans se sont mis à crier fort, on frappant à la porte du château, comme s’ils étaient eux même possédés, mais rien ne se passa.

Mais ils frappèrent tellement fort et sans relâche, que la porte d’elle même c’est ouverte.

Les paysans, les gardiens et le prêtre se sont presses de rentrer dans le château, ils cherchèrent le Conte mais sans aucun résultat, comme si le Conte avait deviné ce qu’il allait se passer, lorsqu’un paysan fatigué par la recherche, s’est mis contre le mur pour se reposer et, déclenchant je ne sait pas quel mécanisme découvre un passage secret.

Surpris par sa découverte, il regagne des forces, appelle tous les autres et une fois que tous les autres arrivent, ils se lancent dans ce long couloir, qui leur faisaient frissonner parfois de peur, quand tout d’un coup ils aperçoivent au bout du couloir une lumière.

Arrivés au bout du couloir, ils se rendirent compte, qu’ils se trouvaient dans une sorte de chambre mortuaire et au milieu de cette chambre se trouvait un cercueil, dans lequel on pouvait lire « Au Conte Dracula mort on l’an 1600… », on lisant ces lignes, ce fut la panique totale et du coup tous les paysans voulurent faire chemin retour, lorsque le prêtre cria et leur a fît savoir pour quel raison, ils étaient venus.

Après ça, il s’avança vers le cercueil, accompagné de deux gardes et d’un paysan, le paysan accompagné de sa pelle, fît sauter le couvercle, par réflexe tout le monde a fait un bond arrière.

Après s’être remis de ces émotions, le prêtre, s’avança lentement munie du pieux en bois, il regarda à l’intérieur du cercueil, et il vit le Conte Dracula allongé de tout son être.

Il commença a poser le pieux au niveau du cœur du Conte, et lorsque il leva la massue, pour percer le cœur et en finir avec tout ça, le Conte ouvrit ces yeux, mais malheureusement pour lui c’était trop tard car les deux gardiens lui ont tenue fermement ces poings, le prêtre n’avait plus qu’abattre la massue dans le pieux et c’est ainsi que le Conte Dracula mourut.

Ils fêtèrent tous cet événement, le lendemain.

Mais le calme fût assez bref, car sept jours après, une nouvelle victime était découverte, mais ce fut la dernière.

Et c’est ainsi qu’elle se termine mon histoire, voilà maintenant il fait assez beau pour que je puisse rentrer chez moi, voir un beau film d’horror, je dis au revoir à tout le monde et on me dirigeant vers la porte de sortie, j’aperçut sur la glace de la porte que je ne voyait pas le reflets d’aucun client ni même du serveur, et je ne sais pas pourquoi, je me retourne et la…

 

 

 

 

 

 

 

FIN


10:02 Écrit par dragonflame | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... très belle écriture et très belle imagination mais je n'ai pas du tout compris la fin. Quelle est cette visctime retrouvée 7 jours plus tard ? Et qui est son agresseur ? De plus le dernier pletit paragraphe m'est assez flou... Si je pouvais avoir des explications se serait formidable ! ;)

Écrit par : jeanne | 15/05/2005

! la meilleur des 3!

Écrit par : Krän | 27/05/2005

réponse à jeanne donc la la victime qui a été rétrouvé sept jours plus tard,c'etait un jeune homme sinon son agresseur c'était une femme vampire,bah en fait dans le dérnier paragraphe il se trouve qu'on fait le mec était dans un bar où il n'avais que des vampires!!!!;)

Écrit par : dragonlord | 09/08/2005

peur ton histoire et super bien mé elle me fait peur ta u une imajination très serin je te di bizou nat

Écrit par : nathalie | 25/02/2008

Les commentaires sont fermés.