28/10/2003

le loup garou(suite)

LOUP GAROU

 

Salutations,je me presente:

on me surnome l'homme-bête,mais mon vrai prenom est Duarte.Je vais vous raconter une histoire,mon histoire.

L'histoire,d'une nuit de pleine lune,à laquelle je fut maudit.Tout commença le jour où j'ai entendu cette voix,qui m'entraina vers le cimitiére à côté de chez moi,et lorsque j'avait essayé de sauver,une gente demoiselle,je fût bléssé à la cheville,par ce qu'on pouvait appeler,malgré que pour la plupart des gens,cela n'existait pas,bel et bien un loup garou,mais, je ne fût que bléssé,pour prove,c'est que je suis la,pour vous raconter,ma malidiction.

En effet,le lendemain,c'est le gardien du cimitiére qui m'a trouvé à moitié nu,il me posait des questions,des questions à ne pas en finir,tantôt d'un ton normal et tantôt en criant,et moi j'essayait en vain de lui expliquer,que je ne me souvenait plus,de ce que c'etait passé,et surtout comment j'avait fait pour aterrir la bas en pyjama,hormis la douleur affreuse que ma cheville me faisait,mais,ceci dit j'en ai pas parlé.Apres une bonne demi heure il me laissa quand meme repartir.

j'arriva enfin,chez moi,je ferma mes volets et me mît,à enlever le peux de vetements que je portait sur moi,pour aller me prendre une bonne douche,enfin de me changer les idées,mais ce fût avec stupeur que j'ai remarqué ma cheville,elle était enflé,du sang collait tout le long,et quand j'ai voulu rincer cette cheville,qui me faisait atrocement mal,j'ai vu,l'entaille de la blessure si grande,que j'ai failli presque m'evanoir,j'ai continué à rincer,encore,encore et encore,mais rien à faire,donc je me decida à laisser tomber,et j'ai recouvert ma chevilled'un torchon blanc,et de la journé je ne fît rien.

Enfin,la journé fît place à la nuit,cette nuit la,je me suis couché assez tôt,bizarre que ça puisse paraître,car je suis plutôt d'une habitude assez couche tard,mais,je me suis dit que ça pouvait,étre,dût à la perte de mon sang,et aussi à la douleur.

Cette nuit la,je crois que ce fût ma pire nuit que j'aye passé,car,je n'ai pas arreté de faire des cauchemards,des cauchemards où,je me voyait,en train de me transformer,en une espece de loup-garou,étre d'allure tres grande,le corps moitié homme-loup,en train de dechiqueter des hommes et des femmes,en leur cassant leur cou,et buvant tout leur sang,c'était si affreux,que j'ai fini par me reveiller.Je me suis assis sur mon lît,des gouttes de sueur longeait tout au long de mon corps,apres 5 minutes,je me suis enfin remis de mes émotions,et je m'eclata de rire en me disant,que ça ne risquait pas d'arriver,que je me transforme,en loup garou,pour la simple raison,c'est que ça n'existe pas,ce n'est que des simples histoires,à faire peur aux enfants pas sages,mais j'ai rigolé si fort,que j'ai fini par reveiller la douleur affreuse,qui ma cheville me faisait.

J'ai commncé à enlever le torchon,à plus à mal qu'à bien,et j'ai pu remarquer avec stupeur,que sur la blessure,avait poussé du poil,mais lorsque j'ai essayé de couper,j'ai contaster,qu'il était dur,on dirait du poil d'annimal,mais je me suis dit de suite:<<-.....hé bah voila que je divague!!!!>>,et je n'ai plus répensé.

10 jours ont passé àprés ma mesaventure au cimitiére,et ce jour la sans le savoir allait étre un jour special,enfin je devrais dire plutôt cette nuit,en effet,en regardant le journal,j'ai appris que cette nuit,la lune serait pleine.

Bien sur,je n'ai pas prété attention,ensuite,aprés avoir regardé les infos,je me dirige vers le frigo,je vous parle de ça,il était 21heures,enfin je continue et donc je me dirige vers le frigo,et je commence à sortir un morceau de viande saignante,je la pose,à côté de la plaque chauffante,ensuite je sort l'huile du plaquard,mais je me dit qu'il me manquait quelque chose,avant de commencer à cuisiner,comme je le savait bien si faire,un peux de musique,mais avant de me diriger vers mon pc,j'ai pris le morceau de viande,sans me rendre vraiment compte que je l'avait pris,et je le diri ja vers ma bouche,toujours sans m'en rendre compte,et je commença à croquer à pleine dents,comme un annimal,et plus je croquais dans cette viande si rouge,si saignante,plus j'avais l'impression de changer,ma respiration,commença à s'acceler d'abord tout doucement,et plus j'avais le gout du sang qui collait jusqu'au fond de ma gorge,plus il accelerait,accelerait,accelerait,que je fût pris d'une panique,que je me suis mis à courrir partout,dans mon studio,tantôt en criant et tantôt en rugissant,tels des cris de loups,et c'est la que je me suis rappelé que cette nuit,c'était une nuit de pleine lune.

Lorsque j'ai regardé vers la lune,j'ai senti mon choeur battre,je ne poussait plus de cris mais que des rugissements,tous mes membres commençait à me faire mal,j'avait l'impression que j'était en train de changer,donc je me dirige vers ma sale de bain,et j'aperçoit que ce n'était pas qu'une simple impression,mon corps était bel et bien en train de changer,mes yeux avait changé de couleur,ils étaient d'une couleur marrante avec le milieux jaune,je commençait à entrevoir mes dents,mais pas des dents humaines,mais des dents de loup,mes ongles font place à des griffes enormes,si enormes qu'elles auraient pas du mal à transpercer quoique ce soit,et ma peau commençai à etre recouverte de poil,lorsque ma transformation fût complete,j'ai laissé sortir un rugissement de ma gueule si fort,que ça vous glaçerait le sang,et d'un élant,j'ai sauté par la fenetre,en cassant la vitre,et bien sur en laissant ma silhouette de forme monstrueuse et je me diriga vers le cimitiére,et bizarrement dans le cimitiére y avait 2 autres creatures semblables à ce que j'était moi meme devenu,je me diriga vers où,et plus je m'approchais d'ou,plus je commençais à comprendre que ces 2 creatures n'était autre que la gente demoiselle,et de la bête qui m'avait blessé.

Ils m'ont expliqué,ce que c'était passé,et pourquoi j'avait changé,au débout,je l'ai pris assez mal,et je me suis dirigé vers le responsable de tout ça,mais une main m'a retenu,c'était celle de la jeune femme,enfin de la femme-loup,on me disant que cela ne servirait à rien,qu'elle aussi avait reagi comme ça au debout,mais elle c'était dit qu'àpres tout ce n'était pas si mal.Aprés m'avoir tout expliqué,nous partimes en quête de victimes.

Cette nuit la,ce fût une nuit sanglante......


06:18 Écrit par dragonflame | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... toujours aussi bien écrit... bravo... j'adore et j'adhère vraiment

Écrit par : jeanne | 15/05/2005

reponse à jeanne merci à toi jeanne!!!:)
ça me fais super plaisir,que ça t'aye plu,pour le moment j'en ai pas écrit d'autres,mais peut être que j'en écrirais d'autres dans le même registre

Écrit par : dragonlord | 09/08/2005

Les commentaires sont fermés.